Première rencontre du partenariat de recherche AJC

Le mardi 19 juin, le projet Autonomisation des acteurs Judiciaires par la Cyberjustice et l’intelligence artificielle (AJC), l’un des plus importants projets de recherche sur la justice et intelligence artificielle, a été lancé à Montréal grâce à une importante subvention du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH). Lors de cette rencontre de lancement d’une durée de deux jours, une centaine de chercheurs et de partenaires provenant d’une dizaine de pays se sont réunis afin de revoir les objectifs, la structure et la méthodologie de ce projet.

 

La première journée a débuté par une allocution du directeur de projet, le professeur Karim Benyekhlef, dans une salle d’audience technologique du Laboratoire de cyberjustice bien remplie. Ce dernier a souligné l’importance de l’objectif du projet AJC, soit de « mettre l’intelligence artificielle au service des justiciables et des acteurs judiciaires afin d’accroître l’accès à la justice ».

 

Par la suite, les professeurs Tom van Engers, Fabien Gélinas, ainsi que Jacquie Burkell et Jane Bailey, leaders des trois groupes de travail d’AJC, ont eu l’occasion de présenter les 16 chantiers sous leur direction. En outre, ils ont introduit les nombreux livrables qui seront partagés avec l’ensemble de la communauté judiciaire au cours des six prochaines années. Ces derniers prendront la forme d’inventaires, d’études de cas, des guides de bonnes pratiques ou encore des lignes directrices. Ces livrables mèneront à l’élaboration de modèles et des cadres de gouvernance fondés sur des faits afin de guider les acteurs judiciaires dans la prise de décision et de planification en matière d’intégration d’IA dans les processus judiciaires.  

 


Après une pause-dîner animée, les 16 chefs de chantiers de recherche, des chercheurs confirmés ou des étoiles montantes de la cyberjustice, ont dirigé des ateliers de remue-méninges dynamiques et interactifs avec leurs chercheurs et partenaires. Cette activité a permis aux chercheurs, conjointement avec les 44 partenaires publics ou privés d’AJC, de préciser les objectifs de recherche, de sélectionner des études de cas à réaliser, ainsi que de désigner les activités et les indicateurs de progrès qui permettront de s’assurer de l’avancement concret de chacun des chantiers.

 

 

 

 

Cette première journée a été clôturée par une séance plénière dans laquelle les leaders de groupe de travail ont présenté le bilan des activités de la journée.


Le mercredi 20 juin, une partie de la matinée a été consacrée à la nomination des représentants des étudiants et des partenaires au sein du Comité scientifique. Ainsi, ce sont respectivement Karima Smouk, doctorante du Laboratoire de cyberjustice, et Me Marie-Claude Gervais, du ministère de la Justice du Canada, qui ont été sélectionnées. La suite de la plénière a été consacrée à la présentation de plusieurs projets audacieux du Laboratoire de cyberjustice. Ivan Galindo da Fonseca, du Laboratoire de cyberjustice, et Nareg Froundjian, étudiant en droit à Gowling WLG, ont introduit le chatbot Procezeus, un agent conversationnel développé en partenariat avec la Régie du logement afin de régler les conflits d’habitation entre locateurs et locataires. Cette présentation a été suivie par celle du projet BAT (Blocks for Active Transparency) par Adrien Mitchell, étudiant en droit de BCF Avocats d’affaires. Ce projet novateur a pour mission d’accroître la transparence et d’améliorer la prévisibilité dans le domaine de la construction par l’utilisation de contrats intelligents.

Finalement, la rencontre s’est terminée sur des notes très positives en permettant aux partenaires et aux chercheurs d’apprécier le potentiel de l’IA dans le domaine de la justice. Sans aucun doute, de nouveaux projets excitants verront le jour avec le démarrage, cette année, de huit des seize chantiers orientés vers la prévention et la résolution des conflits, ainsi que la gouvernance et les politiques.

Autres photos de la rencontre

Ce contenu a été mis à jour le 1 août 2018 à 20 h 53 min.

Commentaires

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour commenter.