Chantier 12 – Évaluation et indicateurs de qualité et de performance

Début – 2020 | Fin – 2024
Durée – 4 ans

La mesure des progrès de la cyberjustice nécessite de forger des indicateurs de qualité et de performance fiables recueillant l’assentiment de la communauté scientifique. Compte tenu de l’importance de convaincre les acteurs judiciaires des bienfaits de la cyberjustice, les méthodes d’évaluation des outils sont importantes y compris dans une perspective d’implantation internationale dans différents systèmes juridiques comme en Europe.


Chef de chantier
Harold Épineuse


Activités de recherche

Études de cas

Dans ce chantier, les chercheurs et les collaborateurs mèneront une série d’activités de recherche pour répondre aux attentes des quatre principales catégories de partenaires impliqués dans le projet : institutionnels, professionnels, industriels et communautaires.

Une série d’études de cas étudiera les possibilités ainsi que les effets de l’IA en ce qui concerne l’autonomisation des acteurs judiciaires, représentant diverses typologies d’IA appliquées dans la justice (par exemple l’IA pour les avocats, l’IA pour le système judiciaire, l’IA pour les forces de police…) et soumises pour publication dans des revues scientifiques et professionnelles après leur présentation dans des ateliers.

Inventaires

Un inventaire des cadres d’évaluation sera réalisé au lancement du chantier et maintenu tout au long de la réalisation du projet et sera publié en ligne afin de recevoir les commentaires d’une communauté plus large. L’inventaire comportera deux volets et se concentrera sur les cadres d’évaluation utilisés dans le secteur de la justice et sur les méthodes et pratiques d’évaluation provenant d’IA.

Guide des meilleures pratiques

Les comptes rendus de « réussite » ou d' »échec » recueillis à partir de l’analyse des études de cas seront utilisées pour identifier les meilleures pratiques pour la mise en œuvre de l’IA dans la justice et pour identifier les facteurs qui peuvent influencer le résultat de tout projet d’IA sur le terrain, qui seront partagées lors d’une conférence réunissant un grand public de chercheurs et de professionnels.

Cadre de gouvernance

Le chantier vise à fournir une analyse critique des indicateurs recueillis dans l’inventaire des cadres d’évaluation et à suggérer des indicateurs pertinents pour un nouveau cadre spécifique à l’évaluation de l’IA dans la justice, incluant plus spécifiquement une évaluation de la contribution de l’IA dans l’autonomie des différents acteurs.

Un cadre d’évaluation initial sera proposé et testé avant sa diffusion en ligne en tant que partie d’un cadre de gouvernance de l’IA dans la justice, basé sur des indicateurs de performance et de qualité spécifiques afin d’identifier et de promouvoir a) les meilleures stratégies pour une mise en œuvre réussie de l’IA dans la justice, b) les facteurs qui peuvent influencer le résultat d’un projet d’IA et c) les indicateurs de qualité pour l’évaluation des services d’IA.

La collecte d’indicateurs clés résultant des activités du chantier sera intégrée dans un cadre de gouvernance général proposé par le partenariat de recherche multidisciplinaire du groupe de travail 3.

Dominique BOULLIER, Anne-Pauline DE CLER et Fabien LECHEVALIER, Cadre d’évaluation pour l’implémentation et l’efficacité de l’IA dans la pratique des acteurs judiciaires – Cas d’étude: la jurimétrie, 2023, 45 p., Document de travail n°36


Partenaires




Partenaire institutionnel





Partenaire institutionnel


Partenaire institutionnel





Partenaire institutionnel



Partenaire universitaire





Partenaire universitaire

Partenaire professionnel

Ce contenu a été mis à jour le 13 mai 2024 à 11 h 48 min.