Rencontre avec le Comité directeur sur l’efficacité et l’accès en matière de justice

Lundi 28 octobre 2019, le Laboratoire de cyberjustice a eu l’honneur d’accueillir le Comité directeur sur l’efficacité et l’accès en matière de justice, composé de six sous-ministres de la Justice fédéral et provincial, trois représentants du Conseil canadien de la magistrature, trois représentants du Conseil canadien des juges en chef, un représentant de l’Association du Barreau canadien, un représentant du Barreau du
Québec, un représentant du Conseil canadien des avocats de la défense et deux représentants de la communauté policière.

Le rôle du comité est d’examiner les questions reliées à l’efficacité et l’accès en matière de justice qui sont d’envergure systémique et nationale et peuvent affecter le système de justice de manière significative.

À l’occasion de la visite du comité, le Pr Karim Benyekhlef, directeur du Laboratoire, a présenté les travaux, l’histoire, l’infrastructure de recherche et les divers projets de recherche du Laboratoire, notamment le projet AJC (Autonomisation des acteurs judiciaires par la cyberjustice) et l’agent conversationnel JusticeBot.

L’équipe a par la suite présenté divers logiciels développés au sein du Laboratoire :

PARLe, la plateforme de résolution en ligne des conflits utilisée au Canada et en France, notamment dans le cadre de litiges de la consommation ou relatifs à la copropriété (condominiums).

ISA, notre interface de gestion de salle d’audience (caméra, micro, affichage, son, annotation, dossier judiciaire, etc.) qui permet la participation à distance des acteurs judiciaires et le partage d’informations en temps réel.

Le Tribunal virtuel, une plateforme modulaire permettant de modéliser la plupart des grandes fonctions essentielles d’une chaîne judiciaire criminelle, civile ou administrative.

Les membres du comité ont démontré un certain intérêt pour les technologies développées au Laboratoire. Cette rencontre fût l’occasion, pour eux, de poser diverses questions, notamment quant à la compatibilité des systèmes et bases de données existants au sein des tribunaux avec le Tribunal virtuel ou ISA.

À propos du Laboratoire de cyberjustice

Le Pr Karim Benyekhlef présente l’infrastructure unique du laboratoire au comité directeur sur l’efficacité de la justice et l’accès à la justice

Créé en 2010, le Laboratoire de cyberjustice est un espace de réflexion, de recherche et de création qui étudie l’incidence des technologies sur les systèmes judiciaires. Grâce à un effort multidisciplinaire et interuniversitaire, le Laboratoire propose un regard renouvelé, à la fois sociojuridique et technologique, sur les défis de la justice moderne en développant une expertise avancée et des solutions logicielles adaptées.

Spécialiste du règlement en ligne des conflits et de la modernisation de la justice par la numérisation, la mise en réseau et le recours à l’intelligence artificielle, le Laboratoire de cyberjustice développe des plateformes, des logiciels et des chatbots (agents conversationnels) qui facilitent le quotidien des justiciables et des professionnels du monde du droit et de la justice.

Ce contenu a été mis à jour le 29 octobre 2019 à 12 h 16 min.